SWAKHILE

Dec 16, 2020

27 ans, sud-africain et une soul aussi pure que sa voix. Un avenir brillant devant lui.

Le monsieur est "habité" par la grâce et l’inspiration hors norme. Sa soul est d’une beauté renversante. Sa voix, fragile, portée par des arrangements minimalistes transmet énormément d’émotions et prend aux tripes. Presque trois ans que Swakhile a osé se lancer dans la chanson. Il a bien fait, sa musique est un cadeau.

A une époque dominée par solitude, doute, inquiétude, Swakhile nous rappelle que c’est dans de telle période que la "soul music" a le plus brillé. Comme un cri de l’âme qui trouve son origine dans le blues, la Soul est vecteur de foi, d’espoir, de positivité, de lumière, comme celle qui filtre par les vitraux dans les églises nord-américaine. Une lumière chaude, source de spiritualité.

Voici donc Swakhile, une voix digne des grands du genre et rare par les temps qui courent. Une finesse d’interprétation incroyable comme sur "Never", comme sur chaque titre en fait. Pour l’accompagner, piano et guitare acoustique ainsi que quelques nappes de claviers histoire de renforcer les mélodies. Le monsieur n’a pas besoin de grand-chose pour remplir l’espace ou vous toucher au cœur. Seule exception à cette méthode, le titre "Forget" à la rythmique synthétique finalement très 80’s.

Étrange jusqu’au bout cette année. C’est dans les derniers jours de 2020 que le meilleur artiste soul de l’année nous est dévoilé.