MODE 2

Jun 06, 2021

Dans le domaine de l’art pictural des 40 dernières années, l’artiste Mode 2 occupe une place de choix. Par "art pictural", comprenez le "Spraycan Art" ou "Hip-Hop graffiti" même si son style dépasse depuis longtemps ces seules limites.

le son pour l'image

Dans les années 1980, à la seule vue de ses œuvres, nombreux étaient ceux qui avaient des étoiles plein les yeux. Aussi nombreux ceux qui rêvaient de réussir par la peinture avec pour objectif de lui ressembler. Chose impossible. A la même époque, son seul nom donnait des ailes. On faisait des kilomètres pour voir ses peintures et encore plus pour le voir peindre en directe, chose rare.

Après les précurseurs new-yorkais, son nom est vite cité en référence et dans le monde entier. Tout amateur de culture Hip-Hop connait son travail et sur chaque continent. Sa spécialité : les personnages grandeur nature à la bombe. Surtout les femmes, pulpeuses et sexy en général. Mais l’artiste domine aussi calligraphie et paysages. Là où en général deux ou trois artistes étaient nécessaires, lui pouvait faire tout seul. Un de ses contemporains et amis, Bando, est réputé dans le monde pour la beauté de ses lettres. Même lui dira de Mode 2 qu’il est le meilleur…

Originaire de l’île Maurice, Mode 2 grandit à Londres à partir de 1976. C’est là que se construit sa réputation au sein du groupe T.C.A., "The Chrome Angelz" dont Scribbla, Zakki Dee, Pride et Bando font également partie. Ses personnages et son talent dépassent vite les frontières de l’Angleterre. Dans la première moitié des années 1980, le monde hip-hop parisien connait le monsieur. Il faut dire qu’il est souvent à Paris. Si souvent qu’il en fera son lieu de résidence dans la deuxième moitié de la même décennie. Il est très prolifique à cette époque avec Bando, Colt, Boxer, Kay, Shoe et d’autres. En 1987, le livre "Spraycan Art" d’Henry Chalfant le propulse un peu plus haut. Un de ses personnages est en couverture.

La deuxième moitié des années 1980 donne lieu à de somptueuses fresques sauvages souvent réalisées en quelques heures de nuit. Les "Chrome et noir" sont également nombreux. En 1988, le "Publik Enemy" réalisé avec Colt et Kay à Paris pour la venue du groupe de rap américain du même nom en laisse plus d’un au sol. Ce n’est que logique après les fresques du "terrain vague de la Chapelle" réalisées avec Bando et Colt, entre autres.

En 1987, lorsque "Radio 7" ferme ses portes, radio Nova prend le relais. Il assure la décoration des lieux, encore avec Colt.

‌On ne compte plus les affiches signées Mode 2 pour des soirées hip-hop, en France et ailleurs. Il peint en direct lors de concerts parisiens. C’est le cas à "La Locomotive" avant celui du rapper américain Derek B.

En 1989, il peint pour le "bicentenaire de la révolution française" en région parisienne : Bonneuil S/R Marne (4 fresques), Choisy-Le-Roi (2 fresques). Il laisse également une fresque mémorable à Villiers sur marne, une autre aux puces de Clignancourt, une sur la grille du "Diable Des Lombards" à Paris…Bref ! fin des années 1980, début des 1990’s, Mode 2 est une star connue et reconnue dans la communauté internationale. Mais, chut, ne lui dites surtout pas ça. L’homme est d’une modestie presque maladive et c’est tout à son honneur. Puis l’investissement au sein du collectif NTM prend de plus en plus de place. Pas pour longtemps.

‌Les années 1990 sont celles des pochettes de disques (NTM, Saïan Supa Crew). C’est aussi la période où il crée de nombreux T-shirts aux couleurs des "Chrome Angelz" mais pas uniquement. Il est très prolifique.

Sur la décennie 2000, le travail de deux décennies passées dans la rue lui permet de passer à un autre niveau. Des marques comme "Carrarht", "Lee", "Heineken" ou "Nike" font appel à lui pour de la décoration ou du design en France, en Allemagne et ailleurs. Il est également l’instigateur des fameuses "Battle Of The Year", évènement international consacré à la danse hip-hop. Il en assure les visuels.

‌Il réalise les pochettes d’une collection de 16 cd pour "Sony Music" ("Kind Of", 2002), sort son calendrier en partenariat avec Agfa (2003) et édite son premier et très attendu livre avec la galerie "Lazarides" (Never Too Late / 2008). Les années 2000 sont également le théâtre du projet "DeFuMo" (2002) en Italie. Avec Delta, ami de longue date et Futura (précurseur du graffiti aux USA et proche), il assure la décoration d’un haut-lieu artistique à Modena. Tout cela en partenariat avec le label "Mo’Wax". Il assure une fresque immense en Irlande Du Nord remarquée par U2 ("Song For Someone"), des pochettes de magazines comme celle du fameux "N.M.E.".

Toujours dans les années 2000, le duo "Daft Punk" lui demande d’assurer l’illustration de leur "picture vynil" (2001). Le titre enregistré avec le groupe rap "Slum Village" sera limité à 1000 exemplaires.

Enfin, la décennie 2000 donne lieu à ses premières expositions en galeries à Paris. Il y en aura d’autres sur les années 2010.

En 2003, après 15 années parisiennes, il quitte la France et s’installe à Berlin.

Depuis, dans les années 2010, d’autres illustrations pour les "Battle Of The Years", une réunion avec les "C.T.K." (Crime Time Kingz", groupe de Bando) en 2017 pour un documentaire réalisé par la chaine "Arte", des expositions à Milan, Berlin et Paris, une fresque gigantesque à Montpellier…À suivre !

En presque 40 ans, ce fan de "Star Wars" et "Tolkien" n’a eu cesse de donner priorité à la qualité. Intègre, il a toujours refusé de se soudoyer au nom de l’argent roi. Au contraire, il s’est toujours investi pour des causes sociales et justes. En 40 ans, son style est passé du Hip-Hop traditionnel à une peinture parfois plus figurative ou abstraite. On peut définir plusieurs périodes dans la période. Mais il y a un style Mode 2 quelque soit la décennie et le style. Chapeau bas !

Cet hommage ne rend compte que d’une petite partie de son œuvre. C’est beaucoup plus complet ici

Photo haut de page : Yoshi

Christophe Augros