DÂM-FUNK

R&B May 12, 2021

Damon Riddick alias Dâm-Funk est un DJ, producteur et arrangeur connu pour sa musique particulière labélisée "Modern Funk".

Autodidacte, il a commencé à travailler la musique à l’adolescence. Il débute professionnellement dans les années 1990. La décennie suivante, il sera remarqué pour sa musique R&B neuve et hors conventions. En 2009, son album "Toeachizon", un quintuple album en vérité, voit le jour sur le tout aussi marginal label "Stones throw". Six ans plus tard, le triple album "Invite The Light", voit le jour avec le même souci d’originalité et de sonorités avant-gardistes.

Dans le même temps, il est aussi remarqué pour ses multiples projets en collaboration visant à mettre des artistes en valeur. Il travaille avec Steve Arrington, Snoop Dogg, Ariel Pink, Nite Jewel et avec "Christine and the queens". "Private Life" (2017), "Private Life II" (2018) sont enregistrés avec le même souci de modernisme et de respect du funk des années 1980. Les ambiances atmosphériques sont fréquentes également. En fait, Dâm-Funk a trouvé le bon chemin pour moderniser le funk et en faire à nouveau un courant musical qui colle à son époque. Une approche réussie sans jamais dénaturer le travail des grands artistes des 80’s, au contraire.

Damon Garrett Riddick a grandi à Pasadena, Californie, USA. Il s’intéresse d’abord au rock progressif, à la pop électronique puis au funk. Les claviers et autres outils électroniques deviennent ses instruments de prédilection. Il se nourrit des productions de Leon Sylvers III chez "Solar", du travail de "The Deele" et aussi du travail de Teddy Riley. C’est la base de son approche. Après l’obtention de son diplôme universitaire, il devient un habitué des studios d’enregistrements de L.A. D’abord avec "Double Action Theatre", formation de "New-Jack Swing" mise en place par son mentor Leon Sylvers III.

Leon Sylvers III

Il passe les années suivantes dans le rap, particulièrement avec Master P et MC Eiht. En 2007, il devient officiellement "Dâm-Funk". Sous ce pseudo, il remixe une reprise de "Gap Band" par Baron Zen et surtout, il entreprend une collaboration avec "Peanut Butter Wolf" chez "Stones Throw". En 2008, il sort le single "Burgundy City" qui confirme son amour pour le funk synthétique. Cet instrumental est un hommage aux géants du funk tels Junie Morrison (Ohio Players, Parliament), Roger Troutman (Zapp), Mtum et Prince. Riddick revendique ouvertement ses influences. Il faut dire qu’il ne s’inspire pas des plus mauvais…

Les années passées dans les clubs de L.A. comme DJ sont aussi déterminantes sur son travail et sur sa réputation. Ses soirées "Funkmosphere" installent un son à contre-courant qui plaît énormément au public. Il stocke des heures et des heures de mix, de compositions dont il se servira pour la conception des albums "Toeachizown".

2021 est l'année du "Architecture III". Un album "aérien" et nostalgique dans le bon sens du terme. James Mtum, les frères Calloway, Leon Sylvers III, The Time et toute la génération funk sont dans chaque note. Mais cette fois, la direction électronique et l'esprit de recherche musicale prennent le dessus. Tant mieux ! Indispensable.

"Architecture III" (2021, Glydezone Recording)***  Sortie : 21 avril 2021 Deezer

Tags